Le Botox pour traiter l’hyperhidrose

botox-traitement-hyperhidrose-marseille

Le Botox, ou toxine botulique, est utilisé majoritairement pour atténuer ou retarder l’apparition de rides et ridules. Mais saviez-vous qu’il pouvait aussi être efficace contre l’hyperhidrose, ou transpiration excessive ?

Qu’est-ce que l’hyperhidrose ?

L’hyperhidrose, parfois nommée aussi hypersudation, est le terme médical désignant une transpiration abusive. Cela peut aller des mains tellement moites qu’on ne peut pas tenir un volant, à des auréoles systématiques au niveau des aisselles. Mais cela peut avoir aussi des impacts négatifs sur la vie des personnes touchées avec notamment une gêne sociale invalidante. Dès lors, l’hyperhidrose peut avoir des répercussions sur le bien-être et la santé mais aussi favoriser certaines pathologies comme les verrues et mycoses.

On estime que l’hypersudation touche entre 1 et 3 % de la population et cette maladie peut être de diverses formes. Lorsque l’hyperhidrose est localisée (dans 9 cas sur 10), elle impacte souvent les pieds, les mains et bien sûr les aisselles. On pense que l’hypersudation localisée serait de cause génétique mais sans en être certain. Concernant l’hyperhidrose généralisée, elle apparaît le plus souvent suite à une maladie infectieuse, endocrinienne ou encore neurologique comme Parkinson. L’obésité, voire le surpoids, mais aussi la ménopause, peuvent être des déclencheurs.

Mais vous n’êtes pas obligé de vivre avec l’hyperhidrose et il existe différents traitements !

Les traitements contre l’hyperhidrose

Le traitement le plus répandu pour les mains et les pieds est la ionophorèse. Concrètement, on trempe les membres concernés dans un bain où circule un courant électrique, et la séance est indolore. Ce traitement nécessite plusieurs séances par semaine et ne perdure pas toujours après l’arrêt du traitement. Il est bien sûr contre-indiqué en cas de grossesse ou de port de pacemaker et peut être pris en charge par l’Assurance Maladie.

Des traitements médicamenteux locaux sont aussi disponibles, tout comme des déodorants anti-transpirants et des traitements localisés à base de sel d’aluminium, mais leur efficacité est très limitée.

Pour les cas les plus sévères, il est possible de subir une intervention chirurgicale sous anesthésie générale appelée sympathectomie thoracique. Elle consiste à couper les nerfs provoquant l’hypersudation, notamment des mains et des aisselles, qui sont placés sous le thorax. Cependant, c’est une opération irréversible et, en général, une hyperhidrose compensatrice survient alors dans d’autres parties du corps.

Mais ce n’est pas tout et un autre traitement est efficace dans 75 à 90 % des cas… le Botox !

L’injection de botox pour réduire la sudation

En effet, la toxine botulique est utilisée pour réduire les rides, peut aussi servir pour traiter la sudation. Par exemple, si votre hyperhidrose est localisée sur le visage ou les aisselles, les traitements mentionnés précédemment ne s’appliqueront pas ou peu et l’injection de botox sera alors conseillée. D’ailleurs, dans certains cas, l’Assurance Maladie peut carrément prendre en charge jusqu’à 80 % du traitement.

A noter que le botox pour traiter l’hyperhidrose sera efficace 12 à 15 jours après l’injection et pendant 4 à 8 mois environ. Concrètement, la toxine botulique va paralyser le message permettant à la glande sudoripare de libérer la sueur. Pour les personnes ayant une transpiration « normale », il n’y a aucun danger et aucun effet secondaire. Cependant, il peut y avoir une hypersudation paradoxale à un autre endroit à la suite d’une injection, d’où l’intérêt de consulter un médecin au préalable. Et n’oubliez pas de vous rendre chez un dermatologue pour être sûr que votre traitement d’injection botox soit efficace !

N’hésitez pas à nous contacter si vous désirez en savoir plus sur les injections botox à Marseille, ou rendez-nous visite au Centre Laser Estitix !

Photo de Alexander Krivitskiy provenant de Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *